BlogPosté le

Les fonds en euros : Vers une baisse importante du taux de rendement.

L’assurance vie est pour les français, et ils ont raison, le principal vecteur d’investissement financier.
Elle reste un véritable paradis fiscal et successoral, j’espère pour encore longtemps.
Souvent les personnes, que je rencontre, me disent que l’assurance vie ne rapporte plus rien.
Car ils confondent assurance vie, qui est un réceptacle d’investissements et les fonds en euros qui sont une des possibilités d’investissements. Entre nous, Les fonds en euro sont les seules possibilités que proposent nos amis banquiers. Le fond en euro a deux obligations : une garantie sur le capital investi et une rentabilité annuelle (Celle-ci pourrait très bien être de zéro).
Quid de l’avenir des fonds en euro ?
Christian Noyer, gouverneur de la banque de France, a jugé nécessaire en octobre que les assureurs fassent baisser significativement la rémunération des fonds euros, pour prévenir le risque d’une variation importante des taux d’intérêts (Une remontée). Pourquoi y aurait-il une remontée des taux ? Tout simplement afin de lutter contre le risque d’une déflation, et aussi pour suivre la remontée prochaine des taux aux Etats-Unis, qui devrait avoir lieu à la fin du printemps.
Alors une baisse significative, cela pourrait être 0.15%.
Le taux brut était de 3.88% en 2013, je vous laisse faire le calcul net pour 2014 :
(3.88% – 0.15% – frais de gestion (souvent 1%)) = 2.73 %
Pour mémoire, le fonds euros ou fonds général est largement investi sur de l’OAT (obligations d’Etats) dont le rendement est inférieur à 0.7% aujourd’hui sans parler du taux allemand à 0. 416% sur 10 ans et même négatif sur 5 ans. C’est donc le stock de plus-values latentes mis de côté qui permettent encore de maintenir la rentabilité. Mais c’est fini, il n’y a plus de stock.
En cas de remontée prochaine des taux, à part le risque de rentabilité nulle à terme, vous aurez aussi le risque d’in liquidité pendant un certain temps. Et oui, s’il y a remontée des taux, il y a baisse en capital des obligations. Pensez-vous que la compagnie d’assurance sera prête à assurer la perte ?
Non, elle vous dira que votre contrat libellé en fonds euro est indisponible jusqu’à qu’elle trouve les ressources nécessaires à votre demande de remboursement…
Alors quelle solution ?
Pour cela, il convient d’accepter une certaine dose de risque, en vous permettant de saisir les opportunités offertes par les supports en unités de compte (UC) d’un contrat multi-supports. Vous devez basculer petit à petit, en fonction de vos objectifs patrimoniaux, et accompagné d’un expert en gestion sur des unités de comptes, si votre contrat vous en donne la possibilité.

A part cela, la commission européenne a publié les chiffres du PIB pour les pays européens.
La France n’est plus la 5ième puissance économique mondiale. Elle vient d’être dépassée par la Grande-Bretagne. Rappelez-vous qu’après la crise, la France et la Grande-Bretagne ont adopté deux modèles de sortie de crise. L’Angleterre a opté pour une austérité brutale couplée à une réduction drastique des dépenses publiques et une politique résolument pro-entreprises. Nous avons opté pour une augmentation délirante des impôts sans réduction des dépenses publiques avec une politique résolument anti-entreprises. Non seulement la Grande -Bretagne nous passe devant mais elle affiche une croissance deux à trois fois supérieure à la nôtre et un chômage deux fois inférieur. Le modèle Anglais n’est pas parfait, notamment sur le système de protection et les inégalités, mais il fonctionne, alors que le nôtre est en panne. Et ce n’est pas la mini loi d’Emmanuel MACRON qui changera quelques choses face à la hauteur du challenge auquel notre pays est confronté.
Ah ! Le courage de nos politiques m’étonnera toujours…